… et vous libérer des émotions négatives ?

Je vous propose de découvrir l’EFT (= Emotional Freedom Techniques). Cette technique de relaxation « psychocorporelle » mobilise à la fois le mental, l’émotionnel et le physique avec des pressions répétées sur des points d’acupuncture précis. Comme le dit Gary Graig, son fondateur : « L’EFT a été spécifiquement développée pour favoriser une paix personnelle généralisée qui provient de la résolution des problèmes du passé ».

 L’EFT neutralise les émotions désagréables. Elle peut être préventive et on peut tout à fait l’appliquer comme une hygiène de vie, chaque jour en routine matinale pour remettre en route le système énergétique. Quelques petits tapotements réguliers à chaque fois que l’on rencontre quelque chose qui nous « grattouille », nous dérange.

Un cachet d’aspirine ?

J’ai découvert l’EFT, il y a un peu plus de 5 ans, totalement par hasard, façon « cachet d’aspirine« . A l’époque, je souffre fréquemment de maux de tête et une amie me propose alors de faire « une ronde (?)… pour voir ». Moi qui croque des anti-inflammatoires régulièrement je m’amuse de sa proposition mais, de nature curieuse, me laisse tenter.. et : ça fonctionne ! Mon mal de tête se dissipe rapidement. J’en suis plus que surprise. Elle m’explique alors ce qu’est cette technique, me parle de Geneviève Gagos (l’une des rares personnes à appliquer véritablement la technique de Gary Graig, car beaucoup se sont appropriés celle-ci et chacun en a fait sa propre tambouille…). J’achète tous ses livres mais pour le moment, je n’ai pas en tête de suivre la formation qu’elle propose, il me faudra encore quelques années avant le « déclic » ! Cela me viendra naturellement lorsque je déciderai de suivre enfin mon chemin…

Accepter ce qui est

Pour faire la paix avec soi-même et avancer sereinement dans sa vie, il faut commencer par prendre conscience que nous avons un problème mais que nous ne sommes pas le problème. L’EFT visera toujours l’aspect négatif de la situation (quoique certains en disent..) afin de bien l’accepter puisque c’est notre réalité. On accepte ce qui est.

Lorsque mon amie m’a fait faire cette « ronde de taping », il s’agissait bien évidemment de me soulager rapidement mais aucunement de faire un travail en profondeur sur le pourquoi de ces maux de tête (d’où l’appellation « cachet d’aspirine » – Merci Geneviève 😉 ). En effet, pour se libérer des émotions qui nous bloquent, il s’agira d’aller rechercher le plus loin possible dans notre vie, notre enfance, ce même ressenti et travailler dessus. Attention à la violence de certaines émotions lorsque l’on touche à un trauma… d’où l’importance d’être accompagné par un praticien, qui vous guidera avec bienveillance, pour ce type de travail (nous ne sommes plus dans le petit cachet qui va bien, là..).

Faire la paix avec soi-même

La Procédure de Paix Personnelle peut vite devenir un rituel car vous allez vous apercevoir que cet exercice est un formidable outil pour vous alléger de toutes ces émotions qui vous plombent ! Elle consiste à dresser une liste, hiérarchisée (du plus intense au plus light) de tous les événements marquants qui reviennent à votre mémoire (même si vous ne pensez pas que ceux-ci soient importants, s’ils pointent leur nez c’est qu’il y a quelque chose à travailler). Ensuite, à vous de donner à chacun un titre (un peu comme un court métrage) et en route : vous commencerez par travailler sur celui qui semble vous causer le plus de dérangement. Si dans un premier temps vous aurez peut-être du mal à trouver des événements, persévérez car vous allez alors vous apercevoir que la liste est sans fin !

Si vous faites cet exercice consciencieusement et que vous n’abandonnez pas en route, vous pouvez réellement vous libérer de nombreuses chaînes qui vous empêchent de vivre pleinement.

Les bases de l’EFT

Quelque chose vous pose problème et vous avez envie de travailler sur celui-ci.? Prenons l’exemple d’une douleur au coude.

  1. On identifie notre problème et le dérangement qu’il nous procure sur une échelle de 0 à 10.
  2. On crée une phrase de préparation (il faut que les mots résonnent pour vous) : « Même si j’ai cette douleur au coude, je m’aime et je m’accepte complètement ».
  3. On tapote avec le bout de l’index et du majeur le point sensible (sous la clavicule) ou karaté (l’endroit bombé sur le tranchant de la main) en répétant 3 fois cette phrase.
  4. On tapote ensuite chacun des points listés ci-dessous, en répétant 5 à 7 fois la phrase de rappel : « cette douleur au coude« 
  5. On évalue la gêne et on recommence jusqu’à arriver à 0. On ne s’arrête pas en route !
Points EFT

Bien évidemment, pour des résultats durables il faudra un travail plus en profondeur, aller à la racine du problème et être beaucoup plus spécifique. Avec l’EFT, nous remontrons dans la petite enfance. Bien souvent, c’est ici que se sont installées les choses. N’hésitez pas à prendre rendez-vous afin que nous en parlions ensemble.