On m’a souvent demandé pourquoi j’avais choisi l’hypnose comme outil thérapeutique.

Il y a plusieurs raisons : je m’intéressais depuis longtemps aux états de conscience élargie, mais surtout, c’est outil est celui qui me « parle » le plus. J’aime écrire et raconter des histoires. Pour l’anecdote, lorsque j’avais ma boutique de confiseries d’autrefois, les clients me confiaient qu’ils visitaient régulièrement mon site pour « lire mes histoires » qui les replongeaient instantanément dans la douce nostalgie, dans leur enfance.. (et en oubliaient de passer commande ! Plus ennuyeux pour moi... 😉 ). Car sous chaque article, à la place de sa description, je racontais déjà une histoire…

Aussi lorsque j’ai découvert l’hypnose et ses métaphores thérapeutiques, le lien m’a semblé naturel.

Leur pouvoir est extraordinaire…

Les histoires sont porteuses de messages et nous les utilisons depuis la nuit des temps dans les mythes, les contes ou les  légendes. Quel enfant n’a jamais été bercé par des contes pour faciliter son endormissement ? J’ai moi-même raconté à mes  enfants de drôles d’histoires lorsque les monstres semblaient un peu trop peupler leurs chambres la nuit tombée. Les métaphores que j’employais réglaient généralement le problème rapidement !

En état d’hypnose, ces histoires permettent de faire passer, à un autre niveau (inconscient), un message afin de modifier certains comportements.  Elles sont construites à l’aide d’images et de symboles et sont un puissant outil dans le processus de libération des émotions.

Je m’inspire parfois d’histoires ou de contes existants mais la plupart du temps, je me laisse guider par les indices que mon consultant a déposé lors de notre premier rendez-vous. Je tisse autour de cette matière une métaphore qui va lui permettre d’activer ses ressources intérieures et de débloquer sa situation.  

Généralement, je prépare cette histoire en amont de la séance selon l’objectif que nous aurons fixé ensemble. Lorsque j’accompagne une personne en deuil, j’utiliserai une métaphore autour d’un jardin par exemple. Elle permet de semer des idées et de suggérer des solutions qui apporteront l’apaisement désiré.

Il était une fois une belle forêt, éclairée par les lueurs du jour. Les oiseaux avaient pris pour habitude de s’y retrouver car ils se savaient en sécurité ici… Tout était si calme, si paisible… Et je ne sais pas à quoi ressemble votre forêt…