Avant de me former à l’Hypnose, durant de mes études supérieures j’ai pratiqué un peu l’auto-hypnose lors d’examens (par le biais de CD), afin de calmer la peur-panique qui m’assaillait à chaque fois. Et si je n’en saisissais pas les mécanismes, il se passait vraiment quelque chose ! Et surtout je me sentais réellement mieux à la fin de ma séance, plus détendue… Etre autonome, j’adore ça.

On peut pratiquer l’auto-hypnose à tout moment de la journée (sauf en conduisant évidemment 😉 ), même si la fin de journée est déconseillée, l’endormissement n’étant jamais loin…. Communiquer avec son inconscient peut demander quelques efforts au début mais c’est une méthode très facile d’accès avec un peu d’entrainement (comme le sport !).

Entrer en transe ?

« Etre dans la lune« , « se sentir hypnotisé par quelque chose« , nous sommes en transes, quotidiennement, en « rêvassant », en étant ici et ailleurs, en lisant un livre ou regardant un film. Rien d’exceptionnel donc. Tout le monde peut entrer en état d’hypnose, puisque c’est un état naturel, par contre pour certains cela prendra un plus de temps et peut-être qu’ils descendront plus ou moins profondément. Inutile d’ajouter que vous devez être mo-ti-vé (et comme toujours : pour vous-mêmes et non pas pour faire plaisir à…). La plupart du temps, si vous ouvrez des manuels d’auto-hypnose, on vous invitera à vous installer confortablement dans un fauteuil accueillant (mais pas trop, au risque de vous endormir), au calme etc. Mon avis ? Faîtes comme vous le sentez ! Certains seront mieux au calme, d’autres se sentiront plus à l’aise debout ou en marchant…. Testez !

Pour débuter, je vous propose un petit exercice afin de tenter l’aventure, consciente de la transe. Amusez-vous, ne restez pas dans le cadre ! Pour cette première approche, on va restera « classique » donc : un bon fauteuil remplira la mission ! Ne vous mettez aucune pression de réussite et… faites vous confiance !

photo Tim Dennert

Avant de commercer votre séance définissez un objectif exprimé positivement. Un seul à la fois (courte phrase) précis et réalisable. On dit souvent que l’inconscient est comme un enfant de 7 ans, un peu immature et qu’il faut s’adresser à lui avec des mots simples. On dit aussi qu’il ne comprend pas la négation : « je veux… » et non pas « je ne veux plus... ». Pensez à vérifier qu’il est bien écologique (y-a-t-il un problème à l’atteindre) pour vous et vos proches.

On peut se programmer une durée de séance et se répéter mentalement, plusieurs fois « J’ouvrirai les yeux dans 15mn en pleine forme, prêt à poursuivre ma journée » (vous pouvez mettre votre téléphone à sonner au début si vous êtes un peu anxieux…). Personnellement, j’ai noté que l’on sort naturellement de transe une fois que ce qui devait être fait par notre inconscient est fait… En route !

Imaginez un lieu ressource, dans lequel vous reviendrez à chaque séance. Et plus vous retournerez dans ce lieu, plus votre entrée en état d’hypnose se fera rapidement. Prenez quelques bonnes respirations. Vous pouvez vous dire intérieurement pour vous aider :« plus je prends une longue et profonde inspiration et plus je me détends » par exemple. Vous voici dans ce lieu accueillant, confortable et sécurisant, qu’importe qu’il soit réel ou imaginaire. Interrogez-vous à présent : que voyez-vous ? Explorez ce lieu… Parfois, on ne voit rien… Pas de problème, dirigez vous vers vos autres sens et interrogez-les : que sentez-vous ? qu’entendez-vous ? que ressentez-vous ? Observez toutes vos sensations. Vous voilà en train de dialoguer avec une autre partie de vous…

Pensez à votre objectif en le répétant et projetez-vous dans le futur, lorsque celui-ci sera réalisé. Que faites-vous ? Comment les choses sont autour de vous ? etc. Imaginez la scène. Votre inconscient va se mettre au travail et allez chercher toutes les ressources nécessaires pour atteindre celui-ci. Prenez votre temps, profitez de cet instant où les choses se mettent en place naturellement…

A la fin de votre séance, reprenez quelques bonnes inspirations et déverrouiller votre corps. En résumé : prenez le temps de revenir de votre voyage intérieur.

Pratiquez, persévérez et… pratiquez !

L’inconscient aime la répétition…. Comme le sport, plus vous vous entraînerez, plus vous atteindrez facilement votre objectif. Parfois, on veut tellement arriver à enter dans cet état hypnotique que notre attente est bien trop forte et nous bloque. Et puis surtout n’oubliez pas : l’hypnose est un état NATUREL…