♦ Qu’est ce que l’EFT ?

On pourrait définir l’E.F.T (Emotional Freedom Techniques), mise au point par Gary Craig dans les années 90, comme de l’acupuncture sans aiguilles : une acupuncture émotionnelle qui utilise le système des méridiens.

Petit rappel : notre corps est structuré d’énergies qui circulent et en EFT nous partons du principe que « la cause de toute émotion négative est une perturbation dans ce système énergétique corporelle ». Ces « Techniques de Libération Emotionnelle » permettent donc de faire circuler à nouveau les énergies bloquées et d’enlever la charge émotionnelle d’un événement douloureux, en neutralisant les émotions.

Les enfants l’aiment beaucoup car elle est très facile d’accès pour eux et les débarrasse rapidement de leurs petits tracas.

♦ Des tapotements ?

Il suffit de stimuler du bout des doigts, des points d’acupuncture situés sur le visage et le haut du corps. L’une des raisons pour laquelle j’ai choisi de me former à l’EFT  est qu’elle est une méthode douce et fait partie des « Self-Help », c’est à dire qu’une fois la technique appréhendée, elle est accessible en auto-traitement pour la plupart des problèmes. J’aime l’idée de redonner de l’autonomie, de responsabiliser les personnes qui me consultent. Avec quelques bases, vous aurez rapidement accès à un soulagement à court terme. 

Points EFT

♦ Cette technique est très utile dans le soulagement de la douleur et peut-être utilisé sur :

  • Stress et anxiété
  • Fatigue
  • Phobies
  • Déprime
  • Manies
  • Difficultés scolaires
  • Deuil et fin de vie
  • etc.

♦ EFT et deuil ?

Concernant le deuil, l’EFT. peut vous permettre d’accéder à un espace où vous pourrez vous libérer de la douleur et retrouver la paix intérieure. Cette technique peut également éliminer les sentiments de colère et de culpabilité que l’on ressent fréquemment lors du processus de deuil.


Si vous ne pouvez pas vous déplacer, des consultations d’EFT à domicile sont possibles, me contacter.

Bien évidemment, ces consultations ne remplacent en aucun cas l’avis de votre médecin, qui par ailleurs, est seul habilité à modifier ou supprimer le traitement qu’il vous a prescrit.